Haut de page

Le secrétariat général pour les affaires régionales
Le Secrétaire général pour les affaires régionales
Publié le 7 mars 2013
Modifié le 7 mars 2013

Le Secrétaire général pour les affaires régionales (SGAR) est chargé de l’animation des services régionaux de l’État et de la gestion des crédits européens.

Thierry DEVIMEUX est le secrétaire général pour les affaires régionales depuis le 07 août 2011.

En application du décret modifié du 29 avril 2004 relatif aux pouvoirs des préfets, à l’organisation et à l’action des services de l’État dans les régions et les départements, le préfet de région est garant de la cohérence de l’action de l’État dans la région. Il est responsable de l’exécution des politiques de l’État dans la région, ainsi que de l’exécution des politiques communautaires relevant de la compétence de l’État.

A La Réunion, le secrétaire général pour les affaires régionales (SGAR) dispose d’une équipe de 26 collaborateurs, qui a en charge les sujets de développement économique et d’aménagement du territoire y compris numérique, de programmation, de gestion et de suivi des fonds européens et du contrat de projet Etat Region.

Son équipe est composée de :

  • un secrétaire général adjoint ;
  • des cadres mis à disposition du préfet par différentes administrations ou recrutés sur des postes spécifiques gérés par les services du Premier Ministre : les chargés de mission. 5 à La Réunion ;
  • des agents du ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’immigration ;
  • des agents recrutés sur des crédits d’assistance technique européenne pour compléter les équipes en charge de la gestion des fonds structurels européens

2 services rattachés au SGAR :

  • la délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT) qui est chargé de soutenir et promouvoir les actions des services de l’État dans le domaine de la recherche, la technologie, l’innovation et la culture scientifique et technique. Il participe également à la mise en œuvre de la politique publique du transfert de technologie soutenue par le grand emprunt dans le cadre des investissements d’avenir
  • le commissariat à l’aménagement des Hauts (CAH), -commissaire de massif de la DATAR- qui assure l’animation de la politique d’aménagement de la zone de montagne et le suivi du programme LEADER.

La Mission Administrative et financière comporte elle-même 3 pôles (un pôle État, un pôle Europe, un pôle appui Programmes Opérationnels Européens) et une unité de contrôles des programmes communautaires. Cette direction est en lien fonctionnel avec l’unité certification en charge des appels de fonds européens.

Le SGAR, au titre de la fonction d’autorité de gestion des fonds européens qui revient au Préfet de région, est par ailleurs appuyé par l’Agence de Gestion des initiatives locales en matière européenne (l’AGILE), qui, à la Réunion est gérée de façon partenariale par l’État, la Région et le Département. Cette unité est composée de 12 personnes (www.agile-reunion.org)

Définies par le décret du 25 mai 2009, les missions du SGAR regroupent :

-  Sur le volet économique, les sujets liés aux tensions économiques et sociales notamment dans les domaines touchant la vie chère et la commande publique. Le SGAR est notamment chargé en lien avec la DIECCTE de la détermination mensuelle des prix des carburants. Il assure également le suivi de la défiscalisation en lien avec la DRFIP qui constitue un véritable moteur pour l’économie réunionnaise.
Il contribue à animer les réflexions autour des conditions macroéconomiques de développement de l’île de la Réunion, en particulier dans son environnement régional, en étroit partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques.

-  Le suivi des dossiers liés aux développement des grandes infrastructures telles que les ports et aéroports, couverture numérique du territoire et est chargé du suivi et de la mise en œuvre du protocole de Matignon prévoyant 2,2 milliards € d’investissements.

-  la mise en œuvre de la stratégie maritime de la France dans le Sud de l’océan Indien (livre bleu de la mer) .

-  le suivi des problématique liées aux énergies renouvelables et plus globalement au développement durable.

-  Dans la mesure ou l’île de la Réunion ne peut penser son développement sans s’ouvrir sur son environnement régional Océan Indien, une attention particulière est portée sur l’ouverture tant économique que culturelle ou environnementale de la région.

-  le pilotage et la gestion des politiques publiques nationales qui vont du suivi des investissements d’avenir jusqu’à la mise en œuvre du plan d’action stratégique de l’État (PASE).

Le SGAR a aussi un rôle de gestionnaire à la fois des budgets opérationnels de programmes nationaux (BOP) mais également, en tant qu’autorité de gestion des fonds européens (pour le compte du Préfet de région). Il est chargé du suivi des politiques européennes et de la bonne utilisation des 1,8 milliards € de fonds destinés à la Réunion pour la période 2007 – 2013.

Enfin, une mission « prospective et études » anime le réseau d’études des services de l’État et un club prospective.

JPEG - 671.5 ko
Localisation du SGAR

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification