Haut de page

Actualités santé
2013 - Lutte contre la DENGUE et le CHIKUNGUNYA
Publié le 23 août 2013
Modifié le 23 août 2013
La Réunion se situe au coeur de la région océan Indien, zone intertropicale où sévissent de manière
épidémique ou endémique des maladies vectorielles.
La présence concomitante de moustiques vecteurs et d’agents pathogènes circulant localement ou
rapportés par les voyageurs est à l’origine de l’apparition régulière de cas, de foyers voire d’épidémies.

La Réunion se situe au coeur de la région océan Indien, zone intertropicale où sévissent de manière
épidémique ou endémique des maladies vectorielles.
La présence concomitante de moustiques vecteurs et d’agents pathogènes circulant localement ou
rapportés par les voyageurs est à l’origine de l’apparition régulière de cas, de foyers voire d’épidémies.
Actuellement, la prévention et la lutte contre les maladies à transmission vectorielle se focalisent
principalement sur trois maladies transmises par des moustiques du genre Aedes (pour le chikungunya et la dengue) ou Anopheles (pour le paludisme).
Les opérations de lutte et de prévention sont adaptées selon le vecteur, en fonction de sa bio-écologie
(comportement, type de gîte pour la ponte…), de même que les modalités de surveillance ou de prise en charge sont adaptées en fonction de chaque pathologie. Ce document ne traitera que de la surveillance et la réponse au risque dengue et chikungunya à La Réunion, compte-tenu du contexte local et régional.

Télécharger le document : plan_chik_dengue_v_consultation_2013_08_23 (format PDF - 2.8 Mo)

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification