Haut de page

novembre
08/11/13 - La lutte biologique contre le ver blanc
Publié le 8 novembre 2013
Modifié le 8 novembre 2013

La lutte biologique conduite depuis les années 90 contre le « ver blanc » (Hoplochelus marginalis), ravageur de la canne à sucre, est réalisée avec succès grâce à un champignon entomopathogène, Beauveria sp, fabriqué industriellement et distribué sous le nom commercial Betel®.

Toutefois, cette année, quelques poches de résurgence dans des champs de canne à sucre et plusieurs dégâts signalés sur certaines cultures maraîchères (fraisiers en particulier) ont rappelé la nécessité de poursuivre et de renforcer cette lutte obligatoire et collective (arrêté ministériel du 09 juin 2009 et arrêté préfectoral n°2876 du 06 décembre 2010) afin de maîtriser les populations de vers blancs.

Ce renforcement passe par la réaffirmation de l’application obligatoire du Betel® à la dose de 50 kg/hectare lors de la replantation de la canne. Un nouvel arrêté préfectoral étend la protection au secteur du maraîchage afin de tenir compte de l’extension des populations de ver blanc dans les Hauts et de pouvoir faire face concrètement aux dégâts constatés.

En complément, les groupements des défenses des organismes nuisibles, en coordination avec leur fédération, mèneront des actions complémentaires afin de renforcer le dispositif.

— 

Télécharger l’ Arrêté N°1978 prescrivant les mesures de lutte obligatoire contre « hoplochelus marginalis » et « alissonotum piceum » a La Reunion (format PDF - 950.1 ko)

Télécharger le communiqué de presse 08/11/13 - La lutte biologique contre le ver blanc (format PDF - 64.9 ko)

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification