Haut de page

Actualité
Intervention des renforts nationaux FORMISC après le cyclone Bejisa
Publié le 10 janvier 2014
Modifié le 13 janvier 2014
Dès le lendemain du passage du cyclone Bejisa, le ministre de l’Intérieur envoyait des renforts nationaux des formations militaires de la sécurité civile (FORMISC) afin d’aider La Réunion à réparer les dégâts causés par le Cyclone.

Au total, une centaine d’hommes a été envoyé. Répartis entre le Sud et l’Ouest, ils interviennent sur les dégâts les plus importants aux quatre coins de l’île et aident aussi bien les collectivités, l’ONF, EDF, les particuliers ou les entreprises privées. Ce vendredi 10 janvier, un groupe travaillait à la remise en état de serres de culture maraichère dans une exploitation agricole durement touchée par le cyclone.

> Pour en savoir plus sur les Formisc, consulter les sites Internet du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Défense
> Les Formisc à La Réunion sur le site du ministère de l’Intérieur
> Le 7e Régiment d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile
> Le départ de l’Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile n°7 pour La Réunion

JPEG - 126.2 ko
Le lieutenant colonel Cyrille de Bucy et le sous préfet de Saint-Pierre Loïc Armand expliquent l’intervention des Formisc sur cette exploitation.


JPEG - 84.4 ko
M. Denis Hoarau, exploitant agricole.
JPEG - 144.5 ko
Les cultures ont été détruites par le cyclone.
JPEG - 207.2 ko
Les militaires travaillent à la réparation et au déblaiement des serres.


JPEG - 268.4 ko
Le groupe de Formisc qui intervient dans l’exploitation de M. Hoarau à Saint-Pierre.
JPEG - 109.3 ko
Le Lieutenant colonel de Bucy est le chef de détachement des Formisc envoyé à La Réunion.

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification