Haut de page

2014
8 mai 2014 : Cérémonie commémorative de la fête de la Victoire du 8 mai 1945
Publié le 8 mai 2014
Modifié le 8 mai 2014
A l’occasion des cérémonies commémoratives de la fête de la Victoire du 8 mai 1945, une prise d’armes avec dépôt de gerbes s’est déroulée le mercredi 8 mai 2013 à 10h25 place de la Libération à Sainte-Clotilde, devant la stèle du maréchal de Lattre (angle des avenues Stanislav Guimart et maréchal de Lattre de Tassigny).

Jean-Luc MARX, préfet de La Réunion a commémoré le 69e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, en présence de plusieurs élus de La Réunion, des Anciens Combattants, de personnalités ainsi que des enfants des écoles et d’un public nombreux. Le préfet a lu un message du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire. Plusieurs distinctions ont également été remise. Cette cérémonie s’est déroulée place de la Libération, devant la statue du Maréchal de Lattre de Tassigny, à Saint-Denis de La Réunion.

Plusieurs cérémonies se sont également déroulées dans différentes villes de l’île, en présence des sous-préfets d’arrondissements :

  • à 10h au monument aux Morts, place de la Mairie à Saint-André ;
  • à 10h30 au Monument aux Morts, place de l’Eglise à Saint-Gilles-les-Hauts ;
  • à 11h au monument aux Morts, place de la Nation, petit boulevard Hubert Delisle à Saint-Pierre ;
  • à 11h au monument aux Morts, place de la Mairie à Saint-Benoît.

— 

69 ans après la fin de la guerre en Europe, la France commémore ce 8 mai la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie face aux armées alliées. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent.

Le 7 mai 1945, à 2h41, le maréchal allemand Alfred Jodl signe à Reims la reddition sans condition de l’armée allemande. Staline exigeant que la capitulation allemande se fasse à Berlin, au cœur du Troisième Reich, une nouvelle signature a lieu le 8 mai dans la ville occupée par les Soviétiques en présence de représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des Etats-Unis. Les représentants du haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, signent le document qui entre en vigueur à 23h01, heure locale, soit le 9 mai à 1h01, heure de Moscou. La reddition a donc lieu le 9 mai pour les Russes qui la commémore à cette date, au contraire des pays occidentaux.

Le 8 mai devient jour férié en France en 1953 et s’impose comme la date symbolique de la Seconde Guerre mondiale au même titre que le 11 novembre pour la Grande Guerre. En 1975, le président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, supprime la commémoration de la victoire alliée ce jour-là dans une volonté de réconciliation franco-allemande. C’est finalement par la loi du 23 septembre 1981 que le 8 mai est rétabli comme journée de commémoration nationale à caractère férié.

Voir le diaporama Commémoration du 8 mai 1945 sur le site du ministère de la Défense.

— 

JPEG - 327.9 ko
JPEG - 154.1 ko
JPEG - 139.5 ko
JPEG - 126 ko
JPEG - 168.6 ko
JPEG - 116.4 ko
JPEG - 130.5 ko

— 

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification