Haut de page

Prévenir les risques à La Réunion
La prévention des risques à la Réunion
Publié le 19 septembre 2011
Modifié le 22 septembre 2011

L’île de la Réunion est une des régions françaises les plus exposées aux risques naturels majeurs : chaque année, et surtout durant l’été austral, elle est affectée par des phénomènes naturels qui perturbent sa vie économique et impactent son environnement.

Face à ces phénomènes, l’État constitue un des acteurs majeurs de la prévention des risques naturels. Son action regroupe de multiples volets parmi lesquels :

1) L’information des populations, à travers la mise en œuvre des dispositifs suivants :

Le dossier départemental des risques majeurs, prévu par l’article R,125-11 du code de l’environnement, comprend la description des risques et de leurs conséquences prévisibles pour les personnes, les biens et l’environnement, ainsi que l’exposé des mesures de prévention et de sauvegarde prévues pour limiter leurs effets.

L’obligation d’information des acquéreurs et locataires (IAL) :
Conformément aux dispositions de l’article L.125-5 du code de l’environnement, l’État doit mettre à disposition du public les documents permettant à chaque acquéreur et locataire de connaître l’état des risques auquel est exposé son bien (cette fiche doit être annexée pour chaque transaction)
Ces documents sont approuvés par arrêté préfectoral et consultables sur le site www.risquesnaturels.re

2) La réalisation de plans de prévention des risques naturels et technologiques :

Depuis la loi n°95-101 du 2 février 1995 (dite loi Barnier), l’État élabore et met en application des Plan de Prévention des Risques (PPR) naturels prévisibles définissant les zones exposées aux risques et les règles d’urbanisme compatibles avec cette exposition, dans l’objectif d’assurer la sécurité des personnes et la préservation des biens.

Les principes édictés par cette loi ont ensuite été précisés par les circulaires du 24 janvier 1994 et du 24 avril 1996 qui imposent la mise en œuvre des principes suivants :
Interdire toute construction nouvelle dans les zones d’aléa les plus forts
Réduire les conséquences négatives potentielles dans les autres zones à risque en définissant des dispositions constructives compatibles avec l’intensité et la nature du risque

Ce document, valant servitude d’utilité publique (ie imposant des limitations administratives au droit de propriété), doit être annexé au POS (ou PLU) par le maire de la commune dans les conditions définies par l’article L.126-1 du Code de l’urbanisme. Si cette formalité n’a pas été effectuée dans le délai de trois mois, le représentant de l’État y procède d’office.

Le plan de prévention des risques peut être évolutif en fonction notamment de la connaissance des phénomènes naturels.

Avancement des Plans de Prévention des Risques

PPR Inondation

JPEG - 397.2 ko
Cliquez sur la carte pour l’agrandir
 

PPR Mouvements de terrain

JPEG - 339.1 ko
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
 

PPR Littoraux

JPEG - 188 ko
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
 


Les Plans de Prévention des Risques sont consultables sur le site www.risquesnaturels.re

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification