Haut de page

Octobre 2014
Lutte contre le « ver blanc » - Conférence de presse - Vendredi 17 octobre 2014
Publié le 16 octobre 2014
Modifié le 16 octobre 2014

La lutte contre le ver blanc Hoplochelus marginalis, ravageur majeur de la canne à sucre, est réglementée sur tout le territoire de La Réunion.

La méthode utilisée est la lutte biologique, qui consiste en l’utilisation d’un « biopesticide » (champignon Beauveria spp) au moment de la replantation de la canne à sucre et de la mise en place de cultures maraîchères à cycle long.

Cette lutte préventive obligatoire à la replantation de la canne est mise en œuvre depuis une vingtaine d’années et a permis de réduire considérablement les dégâts causés sur la canne à sucre.

En 2014, le réseau de surveillance confié à la fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON) a évalué la pression phytosanitaire exercée par le ver blanc. Il a été constaté une pression faible bien qu’en légère augmentation par rapport à 2012/2013. Par ailleurs, plusieurs poches de résurgence ont été mises en évidence.

Aussi, le comité « ver blanc », qui regroupe l’ensemble des parties prenantes de la lutte, a préconisé le renouvellement des opérations de trempage* comme mesure complémentaire à la lutte obligatoire. A cet effet, une campagne de mise à disposition de riz sporisé a débuté cette semaine et durera jusqu’au mois de décembre.

Une conférence de presse se tiendra vendredi 17 octobre 2014 à 11h30 pour mobiliser l’ensemble des acteurs dans le cadre de la lutte contre le ver blanc sur le site de l’exploitation de Monsieur Gilbert Bafinal, 29 impasse Bras de Douane, Ravine des cabris (Ligne des bambous, Saint-Pierre).

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification