Haut de page

Novembre 2014
Onzième commission de la transparence sur les contrats aidés
Publié le 7 novembre 2014
Modifié le 7 novembre 2014
Dominique SORAIN, préfet de La Réunion, a réunit pour la onzième fois la commission de la transparence sur les contrats aidés ce vendredi 7 novembre.

Compte-tenu des nouveaux éléments de contexte relatifs d’une part aux rythmes constatés de consommation des contrats et d’autre part aux récentes et sensibles améliorations des taux de prise en charge financière des contrats CAE-CUI non marchands et des emplois d’avenir par l’Etat, le préfet de La Réunion a souhaité réunir la commission de la transparence des contrats aidés ce vendredi 7 novembre 2014

Dominique SORAIN, préfet de La Réunion, appelle tous les employeurs publics et privés de La Réunion à se mobiliser pour l’emploi, la qualité des parcours d’insertion sociale et professionnelle ainsi que la formation des publics les plus en difficultés.

Rythme de consommation des contrats
Le total des emplois aidés non marchands, marchands et des mesures d’accompagnement à l’insertion en cours à ce jour s’élève à 27 814, dont 24 050 depuis le 1er janvier 2014.
-  L’allongement sensible de la durée des contrats uniques d’insertion de 6,7 mois il y a deux ans à 10,5 mois en 2014 s’accompagne nécessairement d’une diminution globale du nombre de contrats signés en valeur absolue. Cet allongement de la durée des contrats permet d’assurer un parcours d’insertion et de formation de qualité pour ces publics en difficultés : formations plus longues, certifiantes et qualifiantes.
-  Le nombre de bénéficiaires de CAE-CUI en 2014 reste toutefois comparable et même en augmentation par rapport aux années précédentes si on le rapporte à la durée moyenne de l’année concernée. Les engagements financiers de l’Etat s’élèvent à près de 140 M€ sur l’année (contre 119 M€ en 2013) pour un volume de contrats équivalent à celui de l’année dernière.

Augmentation du taux de prise en charge par l’Etat dans le secteur non marchand
Comme annoncé par le président de la République, le taux de prise en charge par l’Etat des emplois d’avenir a été porté à 90 % dans le secteur non marchand, celui des CAE-CUI peut atteindre 95 % dans certains cas.

Le préfet a sensibilisé dès le mois d’août l’ensemble des partenaires du service public pour l’emploi pour accélérer la dynamique des recrutements de contrats aidés, notamment pour la préparation de la rentrée scolaire. La mobilisation de l’ensemble des acteurs et l’amélioration des conditions de prise en charge des contrats aidés commencent à porter leurs fruits : sur les mois de septembre et d’octobre, il est constaté une accélération sensible des recrutements.

Télécharge le dossier de presse relatif à la Onzième commission de la transparence sur les contrats aidés (format PDF - 113.6 ko)

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification