Haut de page

Décembre 2014
Conférence de coopération régionale - 18 et 19 décembre 2014
Publié le 16 décembre 2014
Modifié le 16 décembre 2014
Une conférence de coopération régionale de l’Océan indien se tiendra les 18 et 19 décembre 2014 à l’hôtel Créolia de Saint-Denis. Organisée par l’ambassadrice déléguée à la coopération régionale, elle réunit l’ensemble des acteurs français de la coopération dans la zone Océan indien, qu’ils oeuvrent à cette mission depuis La Réunion, Mayotte, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) ou les pays du sud-ouest de l’Océan indien.

Outre les préfets de La Réunion, de Mayotte et des TAAF, les présidents des conseils régional et général de La Réunion, du Conseil général de Mayotte ou leurs représentants, le conseil économique, social et environnemental régional, les services déconcentrés de l’Etat, les forces armées de la zone sud de l’Océan indien, les chambres consulaires, les conseillers du commerce extérieur, les acteurs de la société civile et du monde économique des deux départements d’outre-mer, seront également présents neuf ambassadeurs de France, la délégation de l’Union européenne à Maurice (compétente pour la région), les directeurs d’agences locales de l’agence française de développement (AFD), ainsi que des représentants des administrations centrales des ministères des affaires étrangères et des outre-mer français.

Ouverte en séance plénière le jeudi 18 décembre à 10h30, cette conférence sera clôturée vendredi 19 décembre à 17h.

En marge de la conférence, sera organisée le jeudi 18 décembre à 17h, toujours au Créolia, la signature de la déclinaison pour l’Océan indien du Protocole d’accord national « export » (signé par la Ministre des Outre-mer, Ubifrance, l’AFD et la Banque publique d’Investissement, le 20 octobre 2014).

Cette conférence confortera, cette année encore, la synergie développée entre les différents acteurs, dont les postes diplomatiques à Maurice, à Madagascar, aux Comores, aux Seychelles, en Afrique du Sud, au Mozambique, au Botswana, en Tanzanie et au Kenya. Cette participation active se traduit par une intervention dans les différentes tables rondes des ambassadeurs, du chef de la délégation de l’Union européenne, des directeurs d’agence de l’AFD, des chefs de service économique, des conseillers de coopération et d’action culturelle. Elle répond à la volonté d’associer plus étroitement les partenaires étrangers aux actions développées, afin de mieux répondre aux besoins exprimés par les pays partenaires dans les actions de coopération régionale conduites depuis La Réunion ou Mayotte. Elle permettra aussi de mieux positionner l’offre réunionnaise, de coopération et d’expertise, mais aussi les offres de partenariats économiques, dans un contexte d’ouverture internationale.

Deux thèmes principaux de travail ont été retenus : le développement économique et l’adaptation face au changement climatique.

Le développement économique sera traité en abordant les questions suivantes : le rôle de la diplomatie économique (en reprenant notamment l’exemple de Maurice), les statistiques économiques de La Réunion, une table ronde sur les opportunités offertes en Afrique australe, une autre sur le développement de Madagascar, suivie d’un échange sur la situation économique des Comores, une troisième table ronde sur les partenariats économiques (aériens, maritimes, touristiques), une quatrième sur l’importante question de la formation professionnelle et enfin, la dernière, sur les enjeux sécuritaires dans la zone, tout particulièrement la sécurité maritime, questions traitées notamment par les FAZSOI et par l’ambassadeur de France au Kenya et en Somalie.

Le climat sera abordé sous l’angle de la préparation de la COP 21 (Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques), événement mondial, écologique et diplomatique, programmé à Paris dans un an, qui devrait annoncer les mesures prises par l’ensemble des Etats de la planète pour réduire les émissions de carbone et permettre une meilleure adaptation au changement climatique. Symptomatique de la situation des îles de l’Océan indien, l’exemple des Seychelles sera proposé, ainsi qu’une table ronde présentant, en plusieurs séquences successives : l’observatoire de la biodiversité des Terres australes et antarctiques françaises, la prévention des risques et les actions menées par la PIROI, les possibilités d’atténuation et d’adaptation présentée, la question des maladies émergentes, le stockage du carbone, l’adaptation des plantes, les risques littoraux à La Réunion et des études sur le changement climatique dans la zone Océan indien.

Cette conférence se déroulera sur deux jours :

Jeudi 18 décembre :

  • de 10h30 à 12h30 : ouverture de la conférence (ouvert à la presse) ;
  • de 14h à 17h  : présentations des outils de coopération (fonds de coopération régionale, actions de coopération des postes diplomatiques de la zone, fonds européens : FEDER-POCT et FED, coopération décentralisée) ;
  • de 17h à 17h30 : signature de la déclinaison pour l’Océan indien du Protocole d’accord national « export » par Thomas DEGOS, directeur général des Outre-mer, représentant la ministre des Outre-mer, Ubifrance, l’AFD et la Banque publique d’Investissement (BPI) (ouvert à la presse).

Vendredi 19 décembre :

  • de 8h30 à 13h : développement économique et conditions de ce développement (partenariats, formation, sécurité) ;
  • de 14h20 à 16h45 : climat - doctrine et actualité de la COP 21, enjeux pour l’Océan indien, prévention des risques de catastrophes et solidarité régionale, offre française dans la région ;
  • de 16h45 à 17h : clôture de la conférence (ouvert à la presse).

Pied de page

Mise à jour le 16/02/2016 | Plan du site | Gestion du site | Authentification